Vitrage automobile

Vitrage automobile

Vitrage trempé

Le procédé “Securit” de trempe fut découvert dans les laboratoires Saint-Gobain en 1929, dans la course à la recherche de l’industrie automobile. Le procédé consiste à renforcer le verre en diminuant très rapidement la température de celui-ci (de 600 à 300° C en quelques secondes). Ce procédé est utilisé dans l’automobile, le bâtiment et également pour produire du verre plat. Un impact violent brise le vitrage trempé en de très nombreux fragments non-coupants.

Application : généralement tous les vitrages sauf le pare-brise. Type de verre : clair, teinté et sur-teinté. Epaisseur standard : 3, 4, 5 mm. Donnée spectrale : Voir tableau ci-dessous, valeurs moyennes données pour une épaisseur de 3,15 mm. Les tolérances dépendent de la production et des méthodes de mesures. Pour plus de détails ou d’autres épaisseurs, merci de contacter Saint-Gobain Sekurit.
 
TL/RL: Transmission lumineuse/ réflexion, type de luminosité A, 2°, sous illuminant de jour 380-780 nm.
TE/RE: Transmission énergétique/ réflexion Parry Moon, masse 2, 280-2500nm.
TIR/RIR: Transmission Infra-rouge/ réflexion, Parry moon, masse 2, 780-2500nm.
TUV: Transmission UV, Schulze, ISO 9050, 280-380 nm
 
Pour plus d’informations sur les performances thermiques des vitrages Saint Gobain Sekurit, voir le chapitre Confort Thermique.
 

Propriétés physiques et chimiques

 
Densité 2500 kg/m3
Dureté 470 HK
Module d’élasticité 70 000 MPa
Résistance à la flexion après trempe 100-120 MN/m2
Chaleur spécifique 0.8 J/g/K
Conductivité thermique 0,8 W/mk
Température du coefficient de dilatation 9.10-6 K -1
 
Procédé de fabrication du vitrage trempé
Le vitrage trempé Saint Gobain Sekurit est produit selon les étapes suivantes :
 

Etape 1. Pre-process du vitrage :

         

Etape 2. Pre- process du vitrage :

       

Etape 3. Mise en forme 

      

Vitrage Feuilleté

En 1909, Edouard Benedictus, chimiste français, invente le vitrage feuilleté et le baptise “Triplex”. Le procédé permet de coller deux feuilles de verre avec une feuille de plastique transparent, créant ainsi un vitrage de sécurité. Si le vitrage reçoit un impact, le plastique permet alors de retenir les fragments. Ce procédé est utilisé pour les pare-brises automobiles, mais il peut également être utilisé pour concevoir des vitres latérales feuilletées ou des lunettes feuilletées.

Application obligatoire pour le pare-brise et disponible pour le reste du véhicule.
Détails : en cas d' impact, le vitrage craque en forme de toile d’araignée.
L’intercalaire PVB maintient les fragments de verre ensemble.
Améliore la sécurité
Améliore le confort acoustique
Améliore le confort thermique
Améliore la qualité de vie dans l’habitacle grâce à ses propriétés anti UV
Type de verre : clair, teinté et sur-teinté et vitrage à couche.
Donnée spectrale : Voir tableau ci-dessous, valeurs moyennes données pour une configuration de 2,1 mm (verre extérieur). Les tolérances dépendent de la production et des méthodes de mesures. Pour plus de détails,ou d’autres épaisseurs, merci de contacter Saint Gobain Sekurit.
 

Propriété du matériau

 
Dureté 470 HK
Index de réfraction 1.52
Température de résistance : au moins 96 heures à 90°C
 
Tous les vitrages feuilletés respectent les cahiers des charges constructeurs en terme de durabilité contre la chaleur, les UV, l’humidité……. 
 

Le procédé de fabrication du vitrage feuilleté

 

You could also be insterested by these glossaries